Immigration

Suite à la décision du gouvernement de ne pas fermer les centres de rétention administrative, plusieurs associations, dont la Cimade, ont été obligées de s’incliner par faute de preuves suffisantes, pour dénoncer des carences dans l’accès aux soins des personnes retenues.

https://www.lacimade.org/wp-content/uploads/2020/03/Analyse_Ordonnances_Cimade_01042020.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *