Lumière bleue et éclairage LED : toxique ?

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) vient de publier un rapport sur la nocivité des objets utilisant les LED (lampes, écrans …). La lumière bleue et la luminosité des écrans perturbent nos rythmes biologiques et sont toxiques pour nos rétines.

Nous sommes quotidiennement exposé aux LED, ampoules, phares de voitures, jouets des enfants, mobilier, luminaires, écrans, … La lumière émise par les diodes électroluminescentes, principalement sa richesse en bleu, présente des dangers pour l’humain et les autorités sanitaires commencent sérieusement à s’interroger sur sa probable toxicité.

Dès 2010, l’Anses nous informait sur les risques liés à l’éclairage domestique, ce même rapport a été actualisé et élargit en englobant les dispositifs utilisant les LED.

Les principaux risques de cette lumière sont la perturbation des rythmes biologiques et la toxicité rétinienne (source).

L’utilisation des écrans d’ordinateur, tablette et smartphone en soirée et pendant la nuit perturbe nos rythmes biologiques. L’endormissement est beaucoup plus difficile, notre sommeil est modifié et est moins réparateur. Notre horloge interne est perturbée car le cerveau est exposé à une lumière semblable à celle du jour.

L’agence nationale de sécurité sanitaire nous recommande de limiter notre exposition, surtout pour les enfants et adolescents (leur cristallin ne joue pas encore pleinement son rôle de filtre). Nous devrions préférer les éclairages indirects et de type « blanc chaud ». L’Anses suggère aux pouvoirs publics de faire évoluer le cadre réglementaire pour que tous les objets qui utilisent des LED émettent une lumière d’intensité plus réduite.

Plus d’informations sur le site de 20 minutes et Que Choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *